IMPÔTS ET TAXES


Impôts 2021. Ce qui change

2 janvier 2021

Le gouvernement s’est engagé à ne pas augmenter les impôts des Français en 2021. Certaines mesures adoptées en 2020 devraient même permettre à de nombreux contribuables de réduire la note à payer au fisc.

 

Modification du barème de l’impôt

 

Barème de l’impôt sur le revenu 2021 : les tranches fiscales.

 

Le nouveau barème de l’impôt 2021 sur le revenu 2020 fait apparaître la fameuse tranche fiscale à 11% qui remplace définitivement celle à 14%. Comme d’habitude, les tranches sont revalorisées selon l’inflation.

 

 

Barème et tranche d’impôt 2021.

 
       
 

Revenu net imposable

  Taux d’imposition                

 
 

De 0 € à 10 084 €

0%

 
 

De 10 084 € à 25 710 €

11%

 
 

De 25 710 € à 73 516 €

30%

 
 

De 73 516 € à 158 122€

41%

 
 

Au-delà de 158 122€

45%

 

 

 RAPPEL :

 

 

Barème 2020 de l’impôt sur les revenus de 2019 

 
       
 

Revenu net imposable

  Taux d’imposition                

 
 

De 0 € à 10 064 €

0%

 
 

De 10 064 € à 27 794 €

14%

 
 

De 27 794 € à 74 517 €

30%

 
 

De 74 517 € à 157 806 €

41%

 
 

Au-delà de 157 806 €

45%

 

 

 Taux de la taxe sur les hauts revenus en 2021

 

Cet impôt supplémentaire est évalué en tenant compte du revenu fiscal de référence et non plus du revenu imposable.

 

  • Célibataire ou personne seule : 3% si le revenu fiscal est compris entre 250 000 € et 500 000 €. 4% au-delà.
  • Couple: 3% si le revenu fiscal est compris entre 500 000 € et 1 000 000 €. 4% au-delà. 

Extension de la décote 

 

La décote d’impôt accordée aux foyers faiblement imposés va être aménagée, ce qui permettra d’en faire bénéficier davantage de contribuables.

 

Son champ d’application sera étendu à tous les foyers dont l’impôt brut (calculé sur les revenus de 2020) est inférieur à 1 720 € (pour les célibataires) ou 2 847 € (pour les couples), alors que, cette année, elle a profité aux foyers dont l’impôt brut (calculé sur les revenus de 2019) était inférieur à 1 611 € ou 2 653 €.

 

Autre changement, la décote sera égale à la différence entre 779 € (célibataire) ou 1 289 € (couple) et 45,25 % de votre impôt brut en 2021, alors qu’elle était égale à la différence entre 1 208 € ou 1 990 € et 75 % de votre impôt brut en 2020. Résultat, si vous êtes célibataire et déclarez 25 000 € de revenus imposables, vous paierez 486 € d’impôt de moins en 2021 qu’en 2020, grâce aux modifications de la décote et du barème de l’impôt.

 

Exonération des primes « Covid » 

 

L’État a décidé d’exonérer d’impôt, dans la limite de 1 500 €, les primes « Covid » versées en 2020 aux salariés des secteurs de la santé, du social et du médico-social.

 

L’exonération sera totale pour les primes versées aux agents de la fonction publique mobilisés dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et celles versées aux militaires engagés dans l’opération « Résilience » (opération destinée à soutenir les services publics pour faire face à l’épidémie).

 

Les aides du fonds de solidarité accordées aux travailleurs indépendants et aux dirigeants de sociétés pour compenser leurs pertes de chiffre d’affaires échapperont aussi à l’impôt, de même que les aides versées par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants.

 

Enfin, pour les salariés qui ont effectué des heures supplémentaires (ou complémentaires pour ceux qui travaillent à temps partiel) entre le 16 mars et le 10 juillet 2020, le plafond annuel d’exonération des rémunérations correspondantes sera porté de 5 000 € à 7 500 €.

 

Réévaluation de l’abattement « personnes âgées ou invalides »

 

L’abattement accordé aux contribuables âgés de plus de 65 ans ou invalides de condition modeste va être revalorisé de 0,2 %. Son montant sera égal à 2 446 € pour ceux dont le revenu imposable de 2020 ne dépasse pas 15 340 € et à 1 224 € pour ceux dont le revenu imposable est compris entre 15 341 et 24 690 €. Les couples mariés ou pacsés dont le revenu imposable respecte ces plafonds et dont les deux membres sont âgés de plus de 65 ans ou invalides auront droit à un abattement doublé.

 

Création d’un crédit d’impôt pour les bornes électriques 

 

Les contribuables qui feront installer un système de charge pour véhicule électrique par un professionnel dans leur résidence principale et/ou leur résidence secondaire entre 2021 et 2023 auront droit à un crédit d’impôt.

 

Son montant sera égal à 75 % des dépenses d’acquisition et de pose, et il sera plafonné à 300 € par système de charge. Pour un même logement, le bénéfice du crédit d’impôt sera limité à un système de charge pour les célibataires et à deux systèmes pour les couples soumis à imposition commune.

 

L’avantage obtenu sera imputable sur les impôts dus au titre de l’année du paiement de la dépense, et l’excédent éventuel sera remboursé par le fisc.

 

Le paiement de vos impôts 2021

 

La plupart des revenus perçus en 2020 ont déjà supporté l’impôt avec le prélèvement à la source. Vos salaires et vos pensions de retraite ont été soumis à une retenue à la source prélevée par votre employeur et vos caisses de retraite, vos bénéfices professionnels et vos loyers à un acompte d’impôt prélevé par le fisc sur votre compte bancaire chaque mois ou chaque trimestre.

 

L’impôt qui sera calculé par le fisc sur ces mêmes revenus l’an prochain, à partir de la déclaration que vous déposerez en mai ou juin 2021, sera comparé aux prélèvements à la source payés en 2020. Si le solde est négatif, l’impôt à la source payé en trop cette année vous sera remboursé au cours de l’été 2021. S’il est positif, vous devrez payer un complément d’impôt entre septembre et décembre 2021.


[Que Choisir] Réductions d’impôt. Ce qui change en 2020

11 septembre 2020


2020 impôt sur le revenu  : quand faudra-t-il déclarer ?

11 février 2020 -  mise à jour le 21 avril et le 30 avril 2020

Déclaration 2020 papier ou en ligne

 

Selon le mode de déclaration, papier ou en ligne, vous ne bénéficierez pas des mêmes délais.

 

Les rares contribuables qui s'acquittent encore d'une déclaration papier devront rendre leur copie au plus tard le 12 juin 2020. Toutefois, si votre déclaration préremplie par l'administration est exacte (vos revenus n'ont pas changé et il n'y a pas de crédit d'impôt ou d'autres informations à ajouter), vous n'avez rien à faire. Votre déclaration sera considérée comme tacite comme le prévoit la loi de finances pour 2020. Dans le cas contraire, vous devez remplir et envoyer une déclaration de revenus.

 

Pour les déclarations digitales, les délais sont plus confortables :

 

Départements

dates

1 à 19

                           4 juin 2020 à 23h59

                    20 à 54                    

                           8 juin 2020 à 23h59

55 à 974/975

      11 juin 2020 à 23h59

 

Fin juillet, vous recevrez l'avis d'impôt 2020. C'est aussi fin juillet que vous recevrez le solde des réductions d'impôt pour lesquelles vous avez déjà perçu un acompte de 60 % en janvier.

 

Sanctions en cas de retard

 

Si vous déclarez vos revenus en retard, votre impôt sera majoré de :

 

· 10 % en l'absence de mise en demeure,

· 20 % en cas de dépôt tardif de déclaration dans les 30 jours suivant la mise en demeure,

· 40 % lorsque la déclaration n'a pas été déposée dans les 30 jours suivant la réception d'une mise en demeure.

 

Des intérêts de retard sur l'impôt dû peuvent aussi vous être appliqués. Ceux-ci s'élèvent à 0,20 % par mois de retard. Ces intérêts s'appliquent jusqu'au dernier jour du mois de la souscription de la déclaration de revenus.

 

Télécharger
Calendrier
1002 - CP calendrier campagne IR 2020.pd
Document Adobe Acrobat 56.6 KB

Déclaration des revenus.  La Maison de l'Agglo de Condé-en-Brie peut vous aider

8 mars 2020


Impôts - Réductions/crédits d'impôt sur année 2019

7 octobre 2019


Simulateur de la baisse d'impôt annoncée sur le revenu pour 2020

7 octobre 2019


Retrouvez tous les services en ligne disponibles et gérez votre prélèvement à la source

10 août 2019


Aides de proximité pour la déclaration en ligne

6 mai 2019

N'hésitez pas à le faire savoir autour de vous


Information sur le prélèvement à la source / Avance sur les réductions et crédits d'impôt

5 janvier 2019


[Impôt sur les revenus] Tout comprendre du prélèvement à la source

1er avril 2018

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est fixée au 1er janvier 2019. Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu vise à adapter le recouvrement de l'impôt au titre d'une année à la situation réelle de l'usager (revenus, événements de vie) au titre de cette même année, sans en modifier les règles de calcul. Il a pour objectif de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces

revenus.

 

Pourquoi la réforme ?

Quand et comment ?

Quelle confidentialité ?

2018, année de transition

Comment ça marche pour le contribuable ?

Comment ça marche pour le collecteur ?